EMANUEL LANG, since 1856

Emanuel Lang, la réhabilitation d'une filière complète de la plante au tissu.

Emanuel Lang est spécialiste depuis 1856 du tissu fils teints et de la popeline de coton pour chemises haut de gamme. Cette société est un partenaire exclusif de création pour des marques de renom, et est également présente dans la maroquinerie de luxe. Aujourd'hui, Emanuel Lang se concentre sur la recherche de nouveaux tissus à base de matières naturelles plus responsables, pour trouver des alternatives au coton.

Un savoir-faire ancestral

Grace à son savoir-faire de plus de 160 ans, Emanuel Lang s'est spécialisée dans le tissage des matières naturelles telles que le lin, le chanvre et l'ortie.

En 2017, elle est la première entreprise à avoir fabriqué un tissu denim composé à 100% de fibres d'ortie.

Située à Hirsingue, dans le Haut-Rhin, elle est la dernière entreprise de tissage industriel en Alsace.

Elle dispose d'un parc unique de métiers à tisser de la marque Dornier, surnommés « les Rolls des métiers à tisser » et d'un patrimoine unique d'archives de tissus tissés teints.

Emanuel Lang, aujourd'hui : le lin, fibre d'avenir pour la planète

Depuis 4 ans, Emanuel Lang a constitué un réseau de partenaires français et européens, lui permettant de maîtriser l'intégralité d'une nouvelle filière textile.

Les collaborations et le développement de partenariats à venir avec l'agriculture permettront une traçabilité depuis la plantation des matières locales jusqu'à la fabrication des tissus.

Grâce à son partenariat avec Terre de Lin, premier coopérateur et teilleur de lin en France, et à NSC Schlumberger, fabricant historique de machines filatures basé en Alsace, Emanuel Lang investit dans une filature de lin au sec et proposera dès 2020 des tissus à base de fils de lin 100% français, filés, tissés et ennoblis en Alsace.

La mise en place de cette filière apportera d'importants bénéfices environnementaux, comme une meilleure diversité des cultures agricoles ainsi qu'une nette amélioration de la qualité de l'eau grâce aux plantes libériennes nitrophiles.

Ces plantes ont la propriété de régénérer les sols cultivés, tout en assurant des débouchés économiques locaux importants.

21 employés chez Emanuel Lang

Christian, directeur du site

Claudine, ourdisseuse

Noel, responsable fabrication tissage

Céline, chef de produit création 

Magalie, rentreuse et ourdisseuse 

Nadia et Myriam, tisserandes et noueuses

L'histoire d'Emanuel Lang en quelques dates

1856,
La fabrique de tissus Emanuel Lang, qui porte le nom de son fondateur, est créée à Waldighofen.

1908,
La société Emanuel Lang s'installe à Hirsingue, et développe une filature et un tissage de coton.

Début des années 2000,
L'industrie française agonise, en partie à cause de la concurrence bon marché venue d'Asie, capable de faire un tissu de qualité équivalente pour beaucoup moins cher. Incapable de s'aligner, les industries textiles françaises se voient contraintes de changer leur modèle économique pour échapper à leur disparition totale. Cette crise impacte aussi Emanuel Lang.

2003,
Presque tous les sites de la région dans le domaine du textile ont fermé, à l'exception d'Emanuel Lang, qui conserve momentanément son activité.

2009,
Les ateliers de création et de tissage subissent un plan de liquidation, et de nouveaux licenciements s'imposent afin d'éviter la fermeture définitive de la société. Une reprise de l'activité, grâce à la mobilisation de ses principaux cadres, permet à l'entreprise de perdurer.

2012,
Fragilisé par la hausse des cours du coton, le groupe va à nouveau rentrer en liquidation judiciaire.

La vente aux enchères des machines et la fermeture définitive du site sont programmées.

2012-2013,
Pendant dix mois, la seule activité des salariés sera de manifester contre la vente des machines, et de mettre un point d'honneur à livrer les dernières commandes, contre l'avis de la procédure judiciaire.

Fin 2013,
La société échappe de très peu à la faillite. Elle trouve un nouvel acquéreur, Pierre Schmitt. Après six mois d'une bataille acharnée, symbolisée par la vente aux enchères des machines qui a été annulée in extremis, un accord que plus personne n'osait espérer est conclu.

2016,
L'entreprise a réembauché 20 personnes. Elle se spécialise dans la création de matières naturelles à partir de lin, de chanvre, et d'ortie. Elle met également en place une synergie avec les autres membres du groupe, Philea, Velcorex et Tissage des Chaumes.