TISSAGE DES CHAUMES, since 1908

Tissage des Chaumes, la réinvention du tweed

« Il y avait là un savoir-faire extraordinaire dans la conception, la marque était mondialement connue dans le luxe ».

Pierre Schmitt

Tissage des Chaumes est une entreprise spécialisée dans la création de tweeds haut de gamme, fournisseur historique des grandes maisons de luxe du monde entier depuis 1908. Reprise en 2013 par Pierre Schmitt, Tissage des Chaumes redevient aujourd'hui un partenaire de l'ensemble des grands acteurs du luxe.

L'unique entreprise de tissage de tweeds en Alsace

La renaissance de l'entreprise est « la meilleure preuve qu'il n'existe aucune fatalité dans le textile, à condition qu'à chaque épreuve des hommes et des femmes s'indignent, se mobilisent et s'engagent » explique le PDG de la société Pierre Schmitt.

De la centaine de fabriques textiles en activité au début du XXe siècle, il ne subsiste plus qu'un seul atelier de tissage dans la région, celui de Tissage des Chaumes.

Il a été repris par la commune de Sainte-Marie aux Mines en 2009, avant d'être cédé à Philéa Textiles SAS, membre du réseau du Pôle Textile Alsace, fin 2012.

Des tissus d'exception

Façonnée par une histoire de plus d'un siècle, la société dispose d'un savoir-faire unique dans le domaine du tissage artisanal.

Tissage des Chaumes, c'est la maitrise de toutes les techniques ancestrales du tissage ; ce qui lui donne un statut particulier dans le monde du luxe. Elle y est un fournisseur emblématique, avec 80% d'exportation dans des pays comme le Japon, la Corée, ou les Etats-Unis.

La démarche de production étant plus proche de l'artisanat d'art que de la production de masse, les références ne sont produites qu'en petites quantités. Cela permet de garder le caractère rare et exclusif de ces étoffes.

La société a gardé des fils aux compositions très diverses à dominantes nobles comme le cachemire, l'alpaga, ou la soie.

Les fils sont sélectionnés dans les meilleures qualités du monde entier.

Des tissus 100% français

Les tissus Tissage des Chaumes sont 100% fabriqués en France, à Sainte Marie aux Mines.

La majorité de ses partenaires, qu'il s'agisse du fil, de la teinture ou de l'apprêtage, sont français.

10 employés chez Tissage des Chaumes

Catherine, responsable du site et des collections

Jacques, assistant collection

Stephanie, ourdisseuse

Noémie, échantillonneuse

Jean-Claude, chef d'atelier tissage

L'histoire de Tissage des Chaumes en quelques dates

1908,
À Sainte-Marie-aux-Mines, Albert Edler et Georges Lepavec, deux beaux-frères entreprenants, s'associent pour créer l'entreprise Edler et Lepavec. La société emploie une trentaine de personnes.

1927,
Georges Lepavec décède, et son fils, Yves Lepavec, est embauché par Albert Edler.

1934,
À la suite du décès d'Albert Edler, Yves Lepavec prend la tête de l'entreprise familiale.

1940,
Yves Lepavec refuse de collaborer avec l'Allemagne nazie qui l'expulse avec toute sa famille. L'entreprise est confisquée par les nazis, Yves Lepavec rejoint les Forces armées Françaises Libres.

1945,
Yves Lepavec reprend possession de son entreprise, mais les matières premières et les métiers à tisser ont disparu. Il prend le pari de repartir de zéro.

1955,
Yves Lepavec engage son neveu, Alain Picard, jeune ingénieur textile.

1974,
Yves Lepavec décède. Alain Picard devient le nouveau PDG de l'entreprise Edler Lepavec. Confrontée à la crise du textile, l'entreprise restructure son activité et développe ses exportations sur le marché international, sous la marque commerciale Tissage des Chaumes. La société s'oriente sur la production de tissus laine haute fantaisie pour le marché de luxe.

1991,
Alain Picard engage son fils Arnaud, ingénieur textile. L'entreprise compte 150 salariés et exporte 80% de sa production à l'international.

1996,
Alain Picard se retire des Ets Edler Lepavec. C'est son fils Arnaud qui lui succède.

2003-2004,
L'entreprise Edler Lepavec est mise en liquidation judiciaire à la suite de problèmes de trésorerie.

2005,
La Communauté de Communes du Val d'Argent rachète une partie de l'outil de production.

2009-2010,
La Communauté de Communes du Val d'Argent soutient la création de la Société d'Economie Mixte (SEM) Création Tissus du Val d'Argent, qui redémarre une activité de tissage avec d'anciens salariés d'Edler Lepavec.

2012,
La SEM Création Tissus du Val d'Argent est reprise par Pierre Schmitt. L'activité de tissage est poursuivie sous la raison sociale « Tissage des Chaumes since 1908 ».

2013,
L'entreprise est reprise par Philea Textile, autre société textile alsacienne créée par Pierre Schmitt.